+33 6 52 76 78 28 capucine@graindesante.com
Les « American Cookies »

Les « American Cookies »

Le plus difficile quand on décide d’arrêter le gluten, c’est d’arrêter tous les classiques dont ils sont composés, et après moults essais, de faire une croix dessus. Mais non! Parce que toutes les heures passées à chercher les bon ingrédients, les bonnes quantités, le bon temps de cuisson… je les ai travaillées. Toutes les tentatives ratées pour arriver au résultat voulu, ma famille les a expérimentées. Mais tous ces efforts en valaient bien la peine car aujourd’hui …. TADAAM! Je vous présente la recette des fabuleux cookies sans gluten! Ingrédients: – 1 oeuf type 0 – 85g de sucre non raffiné – 85g de beurre ramolli – 110g de farine de riz – 40g de farine de maïs (ou de coco) – 120g de pépites de chocolat (et quelques cerneaux de noix) – 1 càc de bicarbonate de sodium + 1 càs de vinaigre de cidre (équivalent de la poudre à lever) Faire chauffer le four à 180°C chaleur tournante. Mélanger le beurre et le sucre. Ajouter l’oeuf et les farines et mélanger. Mélanger le bicarbonate de sodium dans le vinaigre de cidre et ajouter le tout à l’appareil. En mélangeant les deux, cela crée des gaz qui vont aider la pâte à lever. Cela permet de remplacer la levure chimique (qui content du gluten) ou la poudre à lever quand on n’en a pas. N’ajouter les pépites de chocolat qu’à la fin et mélanger grossièrement afin que les pépites ne soient pas réduites en poussière si vous utilisez un mixeur. Faire des boules avec une cuillère à soupe et disposer sur une plaque avec papier sulfurisé bien espacés car en cuisant...
Le Banana Bread

Le Banana Bread

Ceux qui ont déjà eu la chance de séjourner en Australie n’ont pas pu traquer le kangourou sans avoir mangé du Banana Bread au petit-déjeuner.

Le banana bread, littéralement pain à la banane, est en réalité un gâteau à la banane dont on toast les tranches, et sur lesquelles les plus gourmands de l’hémisphère sud étalent une fine couche de beurre.

Mmmm c’est bon le gras!!

Mmmm c’est bon le gras!!

Ennemi n°1 des régimes amaigrissants, et pointé du doigt dans les cas d’hypercholestérolémie, « le gras », que je dénommerai plus respectueusement dans ces lignes « les lipides », a pourtant un rôle primordial dans le fonctionnement de notre organisme. Mais alors quelles graisses consommer ? quelle quantité est raisonnable ? voici quelques éléments de réponse, qui permettront de nuancer certains propos.   Le rôle des lipides Les lipides entrent dans la composition des hormones, des neurones et de toutes les membranes cellulaires du corps en général. Ils participent à la transmission des influx nerveux, permettent un fonctionnement correct des systèmes circulatoires, inflammatoires et immunitaires. Ils participent au transport de certaines protéines, vitamines (A, D, E, K) et hormones dans le sang. Ils permettent à l’énergie apportée par l’alimentation, ou fabriquée par le foie, d’être emmagasinée dans l’organisme. Enfin rappelons que le cerveau est constitué principalement de lipides (50 à 60% pour un nourrisson) !!!   Les différents lipides cliquez sur le tableau pour l’agrandir   Les quantités Si je devais être brève, je dirais « Fuyez les acides gras trans, et jetez vous sur les oméga 3 ». Mais méfions-nous des raccourcis, car en vérité tout est question de proportion. Ce n’est pas parce que vous vous êtes délectés il y a deux semaines du « Paris-Brest » à l’anniversaire de Tonton Raoul que vous risquez un infarctus, et la consommation quotidienne de filets de maquereaux au vin blanc ne vous mettra pas à l’abri des allergies saisonnières, surtout si elle n’est pas associée à une hygiène de vie cohérente. Nous consommons aujourd’hui environ 10 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3, alors que le rapport devrait être de...
Nourrir son cerveau

Nourrir son cerveau

Vous est-il déjà arrivé de ne plus savoir ce que vous étiez venu chercher dans la cuisine? de perdre le fil de votre discussion? de ne plus vous rappeler du nom de cette charmante personne rencontrée à ce fameux diner? L’entrainement Le cerveau n’est pas un muscle, en revanche, il a besoin d’être musclé. Désormais, nous ne connaissons plus aucun numéro de téléphone par coeur, essayez d’en apprendre un par jour. Faites des Sudoku, des mots croisés, préférez la lecture (active) à la télévision (passive). Plus vous apprendrez, plus vous serez capable d’apprendre Le sommeil C’est pendant notre sommeil que les cellules de notre corps se réparent et se régénèrent, incluant les cellules de notre cerveau. C’est pourquoi pour une bonne santé cérébrale (et bien sûr générale) il est nécessaire de dormir 7h à 9h par nuit (pour un adulte). L’eau Avez-vous remarqué que parfois un grand verre d’eau suffit à faire disparaitre un mal de tête? Notre cerveau est constitué à 70% d’eau, c’est pourquoi il est nécessaire de s’hydrater régulièrement afin de renforcer les capacités de mémoire, de concentration et d’attention. Préférez une eau de source à de l’eau minérale, et buvez à votre soif tout au long de la journée. Les lipides Le cerveau est principalement constitué de lipides. Nous devons donc le nourrir avec des lipides de bonnes qualité afin de le soutenir et de profiter au mieux de toutes ses fonctions. Les Oméga sont appelés Essentiels car il est impossible au corps de les synthétiser, ils doivent être apportés par l’alimentation. Les Oméga 3 d’origine animale sont riches en DHA qui est une substance importante...
Nos amies les souris

Nos amies les souris

« Maman, pour mon anniversaire j’veux une souriiiiis! » Ces petites bêtes sont devenues de formidables compagnons pour nos têtes blondes, mais elles restent encore indésirables dans bon nombre de greniers, voir cuisines familiales. Alors comment s’en débarrasser sans les faire souffrir ni risquer la santé de nos enfants? En les éloignant, naturellement. Voici la recette d’un répulsif qui a fait ses preuves dans les chaumières australiennes. Mélanger dans un bocal en verre: – 1 litre d’eau – 5ml d’huile essentielle de Lavande – 5ml d’huile essentielle de Menthe Poivrée – 5ml d’huile essentielle de Menthe Verte – 5ml d’huile d’Eucalyptus 5ml = 1 cuillère à café Agiter vigoureusement et verser le contenu dans une bouteille-spray. Agiter de nouveau, et vaporiser les tours de porte et fenêtre, ainsi que les murs des endroits habituellement fréquentés par ces envahisseurs. Renouveller tous les jours ou aussi souvent que nécessaire. Une bonne recette pour une maison aux senteurs fraiches, et sans rongeurs! Alternative Si vous faites partie des réticents à l’utilisation des huiles essentielles, alors faites le plein de boissons gazeuses sucrées. Oui oui, vous avez bien compris. Le plus gazeux et le plus sucré possible. Lorsque la maison est « children-free » et « pet-free », disposez des bols de ces boissons dans les pièces dites « à risque », et préparez-vous à devoir ramasser vos visiteuses inanimées sous peu. Ces dernières raffolent du sucre, mais ne peuvent comme les humains évacuer l’air ingéré… Une arme, j’en conviens, cruelle, mais tellement efficace!   Capucine Blanchon, naturopathe à Villard de Lans,...